21 novembre 2016

Laetitia Arnaud

Elle commence la danse à l'âge de 5 ans à l'Institut de Danse Janine Stanlowa.

En 1991, la famille s'installe définitivement en Guadeloupe, île natale de sa mère, Laetitia grandit sous le soleil guadeloupéen bercée par une culture empreinte d'un patrimoine historique fort.

Elle entre alors à l'Institut de Danse de Joëlle Wargnier où elle pratique la danse classique et la danse jazz. Curieuse et proche de ses racines ancestrales, elle entame également l'apprentissage des danses traditionnelles comme le Gwoka, la biguine et la danse d'improvisation qu'est le léwoz. C'est à l'âge de 12 ans qu'elle intègre l'Académie Internationale de Danse aux Antilles (AIDA) dirigée par Véronique Roche et découvre la danse contemporaine tout en continuant son apprentissage des techniques classique et jazz.

Elle participera à plusieurs reprises au concours de danse intercommunal de Guadeloupe et remportera le 1er prix pendant deux années consécutives qui lui vaudra un stage de perfectionnement dans la prestigieuse Ailey Dance School à New-York.

Après le Baccalauréat, elle quitte l'univers familial et se consacre à sa passion.

Laetitia entre au centre de formation professionnelle Walter Scherer dirigé par Simone Texeraud et obtient son Examen d'Aptitude Technique (E.A.T) en danse jazz. Néanmoins, c'est au côté de Darius Grandisson qu'elle découvre le métier d'interprète , celui-ci l'initie et la forme à la technique Martha Graham. Elle approfondi son expérience en travaillant par la suite avec Éric Gagneur, Francis Desmarais puis avec Jean Nanga. Pendant cette période, elle aura l'opportunité de se produire de nombreuses fois sur les grandes scènes guadeloupéennes telles que l'Artchipel, le Centre des Arts et de la Culture ou bien l'Auditorium de Basse-Terre.

Laetitia collabore également avec plusieurs artistes de la scène antillaise comme Jean-Luc Mégange, Stella Moutou, Léna Blou, Soa Leclec'h et Georges Pelmard et notamment Fred Lasserre avec qui elle redécouvre la technique Lester Horton.

Forte de ces expériences, Laetitia mène de front sa formation de danseuse, mais aussi celle de professeur de danse avant de s'installer à Grenoble. C'est là-bas qu'elle obtient en 2006 son diplôme d'état de professeur de danse jazz. Parallèlement elle participe à de nombreux stages pratiques et approfondit sa technique auprès de Myrjam Berns, François Veyrunes, Juliette Dürrleman, Bouba Landri Tchouda , Matt Mattox, Corinne Lanselle, Shlomi Tuizer, Patricia Karagozian, Patrice Valéro, Alain Gruttadauria et bien d'autres.

Après sa formation et diplôme en poche, elle enseigne la danse tout en continuant son travail d’interprète aux côtés des chorégraphes tels que Astrid Géridan, Christelle Bouyou, Hin Jin kim ainsi que pour la compagnie Confidences et la compagnie Apart.

Laetitia se produit dans plusieurs théâtres en région Rhône-Alpes tel que le Théâtre de la ville à Grenoble, au théâtre du Laussy, à la MC2, au théâtre Prémol, à L’Espace 600, au Prisme, au Théâtre en rond, ainsi qu'à l’Espace Eden Mercurol, à la salle de L’Oriel ou encore à la Pleiade.

En 2010, elle rencontre  Romano Garnier, metteur en scène, qui lui propose d’intégrer la compagnie théâtrale du CREARC. Laetitia y voit l’opportunité d’approfondir ses talents d’interprète et de découvrir un nouvel univers artistique. Pendant deux ans, elle jouera dans plusieurs productions de la compagnie et suivra une formation de comédienne auprès d’Aurélie Derbier (metteur en scène et comédienne au sein du CREARC et fondatrice de la compagnie Le ContrepoinG).

En 2012, Laetitia quitte Grenoble et s’installe à la capitale afin de rencontrer de nouveaux artistes et d’intégrer de nouveaux projets.